Sélectionner une page

Épisode 15 — Annabelle: Creation

par | Août 27, 2017 | Podcast | 0 commentaires

Annabelle: Creation marque le coup d’envoi d’un automne alléchant en matière de films d’horreur. Steven, Jean-François et Marc-Antoine se sont réunis pour discuter de ce deuxième long-métrage de David F. Sandberg (Lights Out), qui poursuit la nouvelle et très agréable tradition des prequels qui sont meilleurs que leur prédécesseur et mettent en vedette la jeune Lulu Wilson. Personnellement, on est très partants pour un prequel à The Bye Bye Man si Lulu est de la partie!

Terreur au CPE

Le Guardian a le don de se mettre les pieds dans les plats avec les amateurs de films d’horreur. Après la terrible controverse du «Post-Horror», c’est maintenant le «Kindergarden Horror» qui a suscité une levée de boucliers. On explique le terme dans l’épisode et on discute de cinéma d’horreur «familial» et de la peur des clowns de Jean-François!

Ce podcast est commandité par le lobby des portes et fenêtres du Québec

Dans Annabelle: Creation, six orphelines et la nonne qui leur sert de gardienne sont accueillies dans une grande maison au milieu de nulle part par un couple qui a perdu sa fille dans des circonstances tragiques douze ans plus tôt. La jeune Janice, qui souffre d’un handicap, va explorer les pièces interdites d’accès de la demeure et y découvrir Annabelle, une poupée fabriquée par le maître des lieux. Malheureusement, le jouet est habité par une sombre présence qui souhaite s’emparer de l’âme des enfants…

Les films du Conjuring-verse sont un peu l’équivalent d’un tour à la maison hantée du quartier. On paie pour qu’à tous les deux pas, une créature grand-guignolesque essaie de nous faire sursauter. Et à ce niveau, David Sandberg vous en donne pour votre argent! Vos animateurs sont un peu moins convaincus par le scénario du film que par ses mémorables set-pieces, mais ce serait bouder son plaisir que de ne pas vous recommander de le voir au cinéma en gang.

Full Moon fever

Finalement, en hommage à toutes ces marionnettes à l’air méchant qui ont terrorisé vos enfances, on fait notre top 3 des meilleurs films de poupées tueuses! Un tel concept peut avoir l’air restreint à première vue, mais les maniaques de cinéma d’horreur savent que les pantins vicieux ont inspiré des réalisateurs de toutes les époques. De Talky Tina à Pin en passant par le roi Chucky, ces petits monstres de plastique feignent l’innocence jusqu’à ce que vous ayez le dos tourné…

Comme si on avait pas assez de raisons de vouloir se débarrasser de Steven, il choisit aujourd’hui de nous parler de sa passion pour le studio Full Moon!

Et vous, quels sont vos films de poupées tueuses favoris? Faîtes-le nous savoir dans les commentaires!